GAM/GAF - Marine Boyer et Cyril Tommasone en argent à Bakou

Lors de l'étape de coupe du monde de Bakou qualificative pour les Jeux olympiques de Tokyo, Marine Boyer, à la poutre et Cyril Tommasone, aux arçons, remportent l'argent. Coline Devillard termine à la 4e place de la finale du saut et Samir Aït Saïd à la 8e place de la finale aux anneaux.

Du 14 au 17 mars, Samir Aït Saïd (Pôle d'Antibes / Olympique Antibes Juan les Pins Gymnastique), Edgar Boulet (INSEP / Société Municipale d’Orléans Gymnastique), Loris Frasca (Pôle d'Antibes / Olympique Antibes Juan les Pins Gymnastique), Cyril Tommasone (Pôle de Lyon / Convention Gymnique de Lyon), Marine Boyer (INSEP/ Meaux Gymnastique) et Coline Devillard (INSEP / Amicale Laïque Digoin) participent à l'étape de coupe du monde de Bakou : 3e étape de la coupe du monde qualificative pour les Jeux olympiques de Tokyo.

Lors de la première journée de qualifications, Samir Aït Saïd réalise un bon mouvement lui permettant d'obtenir la 3e meilleure note d'exécution et la 5e place des qualifications (14,600 points). Il se qualifie ainsi pour la finale. De son côté, Loris Frasca a présenté, au sol, un mouvement encore en réglage et se classe 25e avec 13,066 points. Chez les filles, Coline Devillard, alignée aujourd'hui au saut, réalise de bons passages. Elle se classe 5e avec 14,149 points et se qualifie ainsi pour la finale.

Lors de la seconde journée de qualifications, Marine Boyer et Coline Devillard ont réalisé de jolis passages à la poutre et au sol. Marine se classe à la 2e place à la poutre (13,400 pts) et à la 5e place au sol (13,100 pts) et se qualifie ainsi pour les 2 finales qui auront lieu dimanche 17 mars. De son côté, Coline prend la 11e place et sol (12,633 pts) et la 9e place à la poutre (12,300 pts) et est ainsi 1re réservite pour la finale. Du côté des garçons, Cyril Tommasone se qualifie pour la finale des arçons avec un mouvement noté de 14,500 pts (5e). Il sera donc à suivre dimanche 17 mars lors de la finale des arçons. Edgar Boulet manque ses qualifications à la barre fixe et obtient 10,966 pts, ce qui lui permet seulement de se classer à la 30e place. Enfin, Loris Frasca, après avoir chuté lors de son premier saut et simplifié son second saut, se classe à la 22e place avec 13,674 pts. Aux arçons, il termine à la 19e place 13,200 pts.

Samedi 16 mars, Coline Devillard chute sur son premier saut en finale, mais pile son second saut ce qui lui permet de se classer à la 4e place avec 14,199 pts. La finale est remportée par l'Américaine Jade Carey (14,766 pts), suivit de l'Ouzbek, Oksana Chusovitina (14,450 pts) et de la Mexicaine Alexa Moreno (14,249 pts). De son côté, Samir Aït Saïd prend la 8e place de la finale des anneaux avec 14,233 pts, à seulement 0,700 pts du premier. Le Britannique Courtney Tulloch remporte la finale (14,933 pts). L'argent revient à l'Azéri Nikita Simonov (14,800 pts) et le bronze à l'Ukrainien Igor Radivilov 14,666 pts.

Dimanche 17 mars, Marine Boyer remporte l'argent lors de la finale à la poutre. Elle est notée de 14,100 pts soit le même total points que sa concurrente australienne, Emma Nedov, mais obtient 8,000 pts en exécution contre 8,400 pts pour l'Australienne qui se classe donc 1re de cette finale. La Japonaise, Mana Oguchi prend la 3e place (13,200 pts). Au sol, elle termine à la 5e place avec 13,300. La finale est remportée par l'Américaine Jade Carey (14,600 pts), suivit des Italiennes Lara Mori (13,866 pts) et Vanessa Ferrari (13,733 pts). Cyril Tommasone remporte également l'argent lors de la finale aux arçons. Avec 14,833 pts, le Français la 2e place de cette finale derrière le Japonais Kohei Kameyama (15,233 pts) et devance le Chinois Weng Hao (14,033 pts).

Réactions des médaillés 

Marine Boyer : "Je suis très contente de ma finale à la poutre parce que j’ai réussi mon mouvement. Martine [ndlr. George] m’a dit avant de passer qu’elle voulait que fasse grand, quitte à chuter plutôt que de faire petite et que la note ne sorte pas. J’ai gardé ça en tête pendant mon passage et ça a plutôt payer puisque même si je n’ai pas réussi toutes mes liaisons, j’ai eu une bonne note, c’est donc plutôt positif. Pour Doha, je vais me concentrer sur mes liaisons. Je suis également satisfaite de ma finale au sol. J’ai augmenté ma note de 2 dixièmes et j’ai pris du plaisir."

Cyril Tommasone : "J’ai fait un très bon mouvement en finale, je suis contente du travail engagé. J’ai amélioré ma note d’exécution, c’était l’objectif principal donc mon contrat est rempli. Cette étape de coupe m’a permis de confirmer que la balade Shivado avec les jambes serrées et non en Thomas me permettait d'obtenir une meilleure note."

Réactions des français après les qualifications

Marine Boyer : "J’étais assez stressée à la poutre comparé au sol. J’ai manqué deux liaisons, mais je n’ai pas chuté ce qui m’a permis de me qualifier pour la finale, ce qui était mon objectif principal donc je suis satisfaite. En finale, je veux me faire plaisir et surtout réussir mon mouvement, parce que je sais que si j’arrive à faire ça, la note et le résultat sortiront. Au sol, je veux également prendre du plaisir tout en réussissant à faire plus grand que lors des qualifications. C’est une bonne préparation pour les prochaines grandes échéances notamment pour les championnats d’Europe."

Coline Devillard : "Pour mon retour à la compétition internationale depuis ma blessure, je suis très contente d’avoir réussi mes deux sauts. Je ne me fixe pas d’objectif particulier pour la finale, je veux simplement réussir mes sauts, sans pression. Je suis aussi contente de mes mouvements au sol et à la poutre parce que même s’il y a quelques erreurs, je n’ai pas chuté. C’est une bonne préparation pour les championnats d’Europe."

Cyril Tommasone : "Les qualifications se sont bien passées. J’étais venu à Bakou avec l’objectif d’avoir une très bonne note d’exécution parce que c’est ce qui me manquait ces derniers temps à cause du changement de mon mouvement. Avec mon entraîneur,  nous avons donc choisi de simplifier mon mouvement pour si voir ma note d’exécution serait meilleure, et en effet ma note d’exécution, aujourd’hui, était bien meilleure. L’objectif est donc rempli. Je pense refaire le même mouvement en finale afin d’avoir deux compétitions de référence sur ce mouvement en terme de note d’exécution. Le but est de préparer les prochaines compétitions et de régler mon mouvement."

Samir Aït Saïd : "Lors de ce passage, je me sentais un peu fatigué. J’ai repris l’entrainement il y a peu. J’ai dû m’absenter quelques temps du monde de la gymnastique suite la perte de mon père. J’ai repris la route du gymnase il y a un mois, juste avant de partir à Melbourne, donc je ne suis actuellement pas au top de ma condition physique et de ma forme. Je suis déjà arrivé en compétition bien plus prêt, malheureusement les aléas de la vie font que parfois on se présente devant les juges sans être au top mais il faut faire avec. Un chemin a été entamé vers les Jeux de Tokyo et nous allons continuer dans cette voie. Ma préparation est assez courte mais je dois faire avec. Si demain je pouvais aller chercher une médaille, ça ne serait pas de refus. Je n’aime pas revenir bredouille de compétition, mais il faut que je travaille à ma juste valeur. Au vu de ma forme, je vais présenter à nouveau ce mouvement allégé, plus simple que ceux de mes concurrents et que ce que j’ai l’habitude de faire. L’objectif sera de faire quelque chose de propre et maitrisé."

Edgar Boulet : "Avant de rentrer en qualification, j’étais très bien, motivé et déterminé. Suite à la sélection des championnats d’Europe qui est sortie il y a quelques jours, nous avons décidé avec Thomas de présenter un nouveau mouvement, de rajouter un lâcher. Je n’ai pas une condition physique assez bonne sur ce mouvement pour aller jusqu’au bout mais j’ai tenté le coup. Tous les lâchés sont passés, mais mon corps a flanché avant la sortie donc je suis malheureusement tombé et une main a glissé quand je suis remonté sur la barre fixe ce qui m’a valu une deuxième chute. Rien d’extraordinaire mais beaucoup de positif par rapport à ce nouvel élément et cette nouvelle structure du mouvement. Maintenant c’est une question de répétition, il me reste encore quelques jours de travail avant Doha où l’objectif sera de présenter le même mouvement. Il me reste quasiment une semaine d’entrainement avant les qualifications pour peaufiner ce physique et cette endurance technique."

Loris Frasca : "Juste avant de passer, je me sentais bien, mais la semaine d’avant pas du tout ! Je revenais de Melbourne, j’étais K.O, j’ai enchaîné ensuite avec le Top 12… Je pense que ça a joué sur ma performance de ce week-end, car je ne me suis pas préparé aussi bien que pour Melbourne ou pour Cottbus. J'étais en phase de reprise plus que d’entraînement. Au sol, c’est un mouvement que je fais depuis peu, depuis Melbourne. Je me sentais bien sur mes 2 premières diagonales, mais j’ai voulu trop en faire et je suis arrivé trop en avant sur la 3e. Aux arçons, j’ai réussi mon mouvement donc je suis content, mais la note ne sort pas vraiment, car je ne suis pas un spécialiste sur cet agrès. Au saut, j’ai voulu trop en faire aussi, je n’ai pas assez pensé à la technique. J’étais un peu perdu après mon premier saut et je n'avais pas le moral. Il faut que je travaille dessus, ça m’a servi d’expérience. J'ai encore du travail à faire. "

RÉSULTATS DÉTAILLÉS