COLOSSE AUX PIEDS D'ARGILE

Dès l’élection de James Blateau et de son équipe en 2013, la Fédération Française de Gymnastique a décidé de mettre en place un suivi médical renforcé de chaque gymnaste des collectifs France pour garantir leur intégrité physique et leur permettre de progresser dans les meilleures conditions. La FFGym avait ainsi réaffirmé les valeurs de la gymnastique et posé des chartes comportementales pour l’ensemble de ses acteurs : entraîneurs, juges, gymnastes et dirigeants. Il y a tout juste un an, avant même que l’affaire Nassar ne connaisse son dramatique épilogue (le médecin de l’équipe nationale américaine, a admis avoir agressé sexuellement pendant plus de vingt ans des dizaines de gymnastes), le président de la Fédération, James Blateau, écrivait à l’ensemble des dirigeants des clubs et des structures déconcentrées pour leur demander de relancer la diffusion de ces chartes qui portent les valeurs de la gymnastique et de rester vigilants.
 

Dans le prolongement de ces actions, la FFGym a signé une convention quadriennale avec Colosse aux pieds d’argile, l’association de référence pour la prévention aux risques de pédocriminalité en milieu sportif. Un engagement fort inscrit dans le projet politique de la FFGym qui s’affiche ainsi comme un acteur conscient qui intègre les problématiques sociétales majeures dans ses prérogatives.

 
Lors des Nouveaux Internationaux de France 2018 organisés en septembre dernier à l’AccorHotels aréna à Paris, la FFGym s’est engagée avec l’association Colosse aux pieds d’argile. L’objectif commun est de prévenir les risques d’agression et de violence sexuelle dans la gymnastique. La Fédération a la volonté ferme de défendre les victimes et aussi d’accompagner les présidents de ses clubs souvent désemparés face aux témoignages des victimes au sein de leur club.
 
Samedi 2 février, lors du colloque des structures déconcentrées organisé à la Maison du Sport Français (Paris), la FFGym et l’association Colosse aux pieds d’argile ont lancé une campagne de sensibilisation auprès des acteurs de la gymnastique française. Sébastien Boueilh, directeur de Colosse aux pieds d’argile, est intervenu auprès de l’ensemble des présidents régionaux et départementaux, et des membres du bureau exécutif et du comité directeur. Cet ancien rugbyman a partagé son expérience - douloureuse - et a livré les grandes étapes de cette collaboration. « Dans le cadre de ses différentes actions et dans un souci permanent, la FFGym a souhaité mettre en place un plan ambitieux de prévention, rapporte Sébastien Boueilh. James Blateau est apparu moteur dans cette démarche inédite pour une fédération olympique forte de plus de 317000 licenciés. Le rôle de Colosse aux pieds d’argile est de sensibiliser aux risques de violences faites aux mineurs dans le milieu sportif tout en accompagnant les structures touchées par une affaire et la prise en charge des victimes. L’association a pour objectif d’assurer la protection des enfants mais aussi celle des encadrants. »
 
Dans le cadre de cette convention, James Blateau indique que plusieurs interventions de Colosse aux pieds d’argile seront organisées d’ici à 2020 dans les comités régionaux de gymnastique. Les premières réunions se dérouleront dans les Hauts-de-France, l’Auvergne-Rhône-Alpes, le Grand Est, PACA, Centre et Bourgogne-Franche-Comté en 2019, les suivantes étant prévues en 2020. Les comités des DOM-TOM seront bien sûr inclus à ce dispositif de prévention et d’information selon un planning 2019/2020 qui sera défini en commun avec les autres Fédérations partenaires de Colosse aux pieds d’argile. Les 1500 clubs de gymnastique, dans une démarche volontaire, auront prochainement à leur disposition des kits de prévention (affiches, livrets) à destination de leurs licenciés et des encadrants. « Pour la FFGym, l’éducation et la protection de nos enfants sont des valeurs fondamentales, rappelle James Blateau. C’est pourquoi, avec la collaboration de l’association Colosse aux pieds d’argile, la FFGym est engagée dans un plan de prévention ambitieux afin de combattre les violences faites aux enfants et aux adolescents qui pratiquent la gymnastique. Défendre les victimes, former les entraîneurs et accompagner les présidents souvent désemparés lorsqu’un problème de ce type émerge dans le club, font partie de nos préoccupations majeures. »
 

Dans la continuité des actions déjà engagées, la FFGym organisera le 20 février prochain à l’Insep (Paris) autour du DTN Kevinn Rabaud une réunion d’information et de sensibilisation des gymnastes et des entraîneurs et des personnels médicaux de l’équipe de France, des pôles espoirs et des pôles France d’Île-de-France.

Documents utiles

La FFGym & Colosse aux Pieds d'Argile